Contrôle et conformité des logements et constructions.
Avec Evalys, tout devient transparent !

Maîtrises d’oeuvre et d’ouvrage

« Réussir l’étanchéité à l’air des bâtiments, de la conception à la réalisation »

Formation destinée aux maîtres d’oeuvre et d’ouvrage.

Elle vous donnera les outils permettant d’intégrer les nouvelles obligations liées à la perméabilité à l’air des enveloppes bâties, depuis les ébauches initiales de la conception du projet jusqu’à la validation finale du résultat.

Alternance entre exposés et séquences d’échanges (questions/réponses).

Présentation basée sur de nombreux retours d’expériences et exemples de réalisations.

Documents : livret de présentation (env. 170 pages) disponible en début de formation + divers documents sur clef usb.

Cette formation se déroulera sur deux journées (soit 17 heures d’enseignement) de 8h30 à 12h30 et de 14h à 18h30 dans divers lieux tels que ; Caen (14), Dijon (21), Lyon (69), Mulhouse (68), Reims (51), Rennes (35) et Saint-Nabord (88), Brest (29), Nantes (44), Besançon (25).

Un échange s’ouvrira entre vous et les intervenants afin de répondre à toutes vos questions.

Programme :

1. INTRODUCTION

2. ETANCHEITE A L’AIR ET REALITE D’AUJOURD’HUI

3. OBLIGATIONS DE RESULTATS

3.1. Rappel des textes réglementaires

- Cadre juridique
- Cadre technique de la mesure de perméabilité
- Indicateur, symbole, unité

3.2. Les surfaces de références

- La surface d’enveloppe déperditive
- Surfaces déperditives pour bâtiment entier : ATbat
- Surfaces déperditives pour partie de bâtiment

3.3. Les valeurs de perméabilité RT 2005

- Valeur par défaut
- Valeur de référence
- Valeur BBC Effinergie
- Valeur BBC Effinergie RT 2005
- Valeur BBC Effinergie RT 2005 : Cas de la rénovation

3.4. La démarche qualité de l’annexe VII – RT 2005

3.5. RT 2012

 

4. ELÉMENTS SUR LES PRINCIPES PHYSIQUES

4.1. Bilan énergétique d’un bâtiment

4.1.1. Sources des différents transferts

4.1.2. Les différents modes d’échange de chaleur

4.1.2.1. Illustration

4.1.2.2. Conduction

4.1.2.3. Convection

4.1.2.4. Rayonnement

4.1.3. Les voies de déperditions dans un bâtiment

4.1.3.1. Au niveau des parois

4.1.3.2. Infiltrations d’air

4.1.3.3. Ventilation

4.1.3.4. Exemples

4.2. Eléments moteur des infiltrations

4.2.1. Tirage thermique

4.2.1.1. Différence de densité de l’air entre intérieur et extérieur

4.2.1.2. Ordre de grandeur

4.2.2. Effet du vent

4.2.2.1. Expression

4.2.2.2. Ordre de grandeur

4.2.2.3. Infiltrations et exfiltrations

4.2.3. Effet du système de ventilation

4.2.3.1. Cas d’une VMC Simple Flux

4.2.3.2. Cas d’une VMC Double Flux

4.2.3.3. Exemple

4.2.4. Effets combinés

4.3. Quantification des débits d’infiltration

4.3.1. Résultat d’un test d’infiltrométrie

4.3.2. Formulation générale

4.3.3. Définition des différents indicateurs

4.3.3.1. Débits de fuite réglementaire selon RT 2005

4.3.3.2. Débits de fuite normalisés selon la norme NF EN 13829

4.3.3.3. Relation entre les indicateurs

4.3.4. Taux d’infiltration moyen actuel

4.4. Incidences des infiltrations d’air

4.4.1. Incidence sur les besoins de chauffage

4.4.1.1. Cas d’un lycée – rénovation

 

4.4.1.2. Cas d’une construction neuve – Maison individuelle à ossature bois

4.4.2. Incidence sur le fonctionnement des systèmes de ventilation

4.4.2.1. Cas d’une VMC Simple Flux

4.4.2.2. Cas d’une VMC Double Flux (avec récupération de chaleur)

4.5. Incidences sur la condensation au sein des parois

4.5.1. Mise en évidence

4.5.2. Eléments d’air humide

4.5.2.1. Quelques définitions

4.5.2.2. Caractéristiques d’air humide – Diagramme de l’air humide – Diagramme de Molier

4.5.2.3. Refroidissement d’un air humide – température de rosée

4.5.3. Condensation au sein d’une paroi – Exemple

4.5.3.1. Données considérées

4.5.3.2. Calcul de la température au sein du mur

4.5.3.3. Calcul de la quantité d’eau condensée au sein du mur

4.5.3.4. Cas d’une situation d’été : paroi soumise à des infiltrations

4.5.4. Condensation au sein d’une paroi – Conséquences

4.5.4.1. Dégradation d’été

4.5.4.2. Dégradation de la qualité d’isolation des parois => augmentation des besoins de chauffage

4.5.5. Devenir de l’eau condensée

4.6. Transfert d’humidité dans les parois

4.6.1. Origine des transferts

4.6.1.1. Migration de vapeur d’eau

4.6.1.2. Flux d’air traversant

4.6.1.3. Diffusion latérale

4.6.1.4. Séchage de la construction

4.6.1.5. Pénétration d’eau de pluie

4.6.1.6. Remontées capillaires depuis le sol

4.6.1.7. Dégâts accidentels des eaux

4.6.1.8. Ordre de grandeur

4.6.2. Propriétés des matériaux vis-à-vis du transfert d’humidité

4.6.2.1. Facteur de résistance à la diffusion de vapeur d’eau

4.6.2.2. Cas d’une couche de matériau d’épaisseur donnée : Epaisseur équivalente d’air

4.6.2.3. Ordre de grandeur

4.6.2.4. Pare vapeur

4.6.2.5. Freines vapeurs

4.6.2.6. Effet de la présence d’une membrane PV ou FV

4.6.3. Choix des matériaux relativement au transfert d’humidité

4.6.4. Etude de cas

4.6.4.1. Hypothèses

4.6.4.2. Mur avec doublage isolant intérieur

4.6.4.3. Mur avec isolation extérieure

4.6.4.4. Mur à ossature bois

4.6.5. Outils disponible pour l’étude des transferts d’humidité

4.6.5.1. Méthode simplifiée (Glaser)

4.6.5.2. Simulations dynamiques

4.7. Pressions dans les bâtiments

4.7.1. Gradient de pression « naturel »

4.7.2. Risques sur les foyers de combustion

4.7.2.1. Illustration du test réalisé

4.7.2.2. Résultat du test

4.7.2.3. Utilisation de foyers étanches

4.7.3. Risques de dégradation par remontées capillaires

4.7.3.1. Illustration

5. DÉFINITION D’UN BÂTIMENT ÉTANCHE À L’AIR

5.1. Les différents indicateurs

5.2. Exigences pour les bâtiments neufs

5.2.1. RT 2005

5.2.2. Label BBC Effinergie

5.2.3. RT 2012

5.2.4. Passiv Haus

Déclaration d’activité enregistrée sous le numéro : 42 68 01972 68 auprès du Préfet de la Région Alsace

 

5.2.5. Vers un label BBC 2012

5.3. Exigences pour les bâtiments existants

5.3.1. RT Existant

5.3.2. Label BBC Effinergie (Rénovation)

6. MESURE DE PERMÉABILITÉ À L’AIR

6.1. Mesure

6.2. Localisation des fuites

7. RAPPORT DE MESURE

7.1. Contenu des rapports

7.2. Exactitude

7.3. Interprétation des valeurs de mesure

8. LE CONSTAT DE LA SITUATION ACTUELLE

9. LES AVANTAGES D’UNE BONNE ETANCHEITE

9.1. Réduction des besoins énergétiques

9.2. Augmentation de la durée de vie du bâtiment

9.3. Insonorisation améliorée entre intérieur et extérieur

9.4. Meilleur confort de vie

9.5. Amélioration de la qualité de l’air intérieur

9.6. Optimisation de la ventilation

9.7. Réduction de l’impact d’une pollution atmosphérique

9.8. Frein au développement d’incendie

9.9. Confort d’été

10. QUAND REALISER LA MESURE DE PERMEABILITE ?

10.1. Moment de réalisation de la mesure de perméabilité

10.2 La mesure sur bâtiment neuf

10.2.1. En situation hors d’eau hors d’air

10.2.2. A réception

10.3. La mesure sur bâtiment existant

10.3.1. La mesure avant travaux

10.3.2. La mesure en phase chantier

10.3.3. La mesure à réception

11. LES POINTS SENSIBLES EN CONCEPTION

11.1. Structure porteuse

11.1.1. Gros oeuvre

11.1.2. Construction bois

11.1.3. Autres construction

11.2. Couverture

11.2.1. Charpente traditionnelle

11.2.2. Toiture terrasse

11.2.3. Bac acier

11.3. Ouvertures

11.3.1. Menuiseries extérieures

11.3.2. Autres ouvertures de l’enveloppe

11.4. Réseaux

11.4.1. Réseaux aérauliques

11.4.2. Réseaux électriques et apparentés

11.4.3. Réseaux sanitaires

11.4.4. Réseaux d’eau pluviale

11.5. Le faux plafond

11.6. Cas de la rénovation

12. LA REALISATION PRATIQUE SUR CHANTIER

12.1. Les enduits

12.2. Les films d’étanchéité

12.3. Mise en oeuvre

12.4. Mise en garde : Les points faibles usuels

13. LE COUT DE L’ETANCHEITE

14. L’ETANCHEITE A L’AIR DANS LES MARCHES

15. LA MESURE DE PERMEABILITE ET L’EXPERTISE

16. CONCLUSION

 

Pourquoi choisir Evalys ?

  • Intervention sous 48h dans l'ouest / 96h sur l'ensemble du territoire
  • Totale indépendance vis à vis des bureaux d'études techniques et de contrôles, des constructeurs et de la maîtrise d'oeuvre
  • Aucun coût caché, aucun supplément en cours de contrôle ou de mesure
  • Page de rendez-vous en ligne 7j/7 24h/24. On vous rappelle dans les 4h ouvrées
  • Un seul interlocuteur pour mener votre projet

Méthodologie : prise de rendez-vous et commande d'une prestation de contrôle

  • Vous choisissez en ligne le diagnostic que vous souhaitez faire réaliser
  • Vous versez un acompte de réservation (non débité à la commande)
  • Nous vous recontactons sous 4 heures ouvrées afin de vous confirmer votre commande et de vous expliquer les différentes étapes de la prestation de contrôlé